Bienvenue sur le blog Starweb !

Portrait d’alternant. Gauthier LE PAPE, Assistant analyste développeur

Gauthier LE PAPE est étudiant à EPITECH, spécialité cybercriminalité. Alternant au sein du CIMUT, il travaille au développement d’une application de recueil de consentement. Il partage avec nous cette expérience. Portrait de ce féru d’informatique et d’escalade.

Gauthier, tu es étudiant en 5ème année à EPITECH et alternant au CIMUT depuis octobre 2020. Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Gauthier LE PAPE, j’ai 24 ans et je suis fortement intéressé par les possibilités qu’offre l’informatique, notamment le développement.

C’est pourquoi, après avoir obtenu un bac scientifique (S), j’ai intégré l’école EPITECH à Paris.

J’ai intégré la Direction Édition du CIMUT et plus particulièrement l’équipe digitalisation en qualité d’assistant analyste développeur en alternance à partir d’octobre 2020.

Pourquoi avoir choisi la formule de l’alternance ?

Cette possibilité m’a été proposée pour la 5ème année qui offre aux étudiants l’opportunité d’alterner 3 jours en entreprise et 2 jours à l’école dans un but de professionnalisation de notre parcours.

Je n’ai pas hésité une seconde ! En effet, j’ai immédiatement saisi l’occasion d’acquérir une expérience en entreprise afin d’enrichir mon profil et me donner toutes les chances de trouver un emploi rapidement à l’issue de mes études.

Comment s’organise la rotation entre tes cours à EPITECH et ta présence au CIMUT ?

S’agissant d’un objectif de professionnalisation, j’alterne trois jours de travail en entreprise et deux jours à l’école.

Bon, je dois préciser qu’en raison de la crise de la COVID-19, j’ai effectué la totalité de mes cours à distance comme beaucoup d’étudiants ! Ou presque ! Malgré tout, je suis parvenu à me rendre quelques jours dans les locaux d’EPITECH à Paris !

En effet, la 5ème année étant considérée comme une année de spécialisation, nous devons choisir des modules spécifiques qui dans le contexte sanitaire étaient dispensés via Teams.

Pour ma part, j’ai opté pour différents modules consacrés à la cybersécurité.

Sur le plan pédagogique, le jeudi est dédié aux cours théoriques et le vendredi axé travaux pratiques sur les sujets étudiés la veille.

Certaines périodes peuvent également être consacrées à notre projet de fin d’études sur lequel nous planchons dès la 4ème année.

Quelle est ta mission et quels sont les projets sur lesquels tu travailles au CIMUT ?

Je travaille au sein de l’équipe digitalisation comme développeur front-end et back-end « full-​stack ».

Le CIMUT m’a confié le projet de concevoir une application de recueil de consentement pour ses mutuelles. Il s’agit d’un web-service relié à une interface web qui permet à l’assuré d’exprimer ses choix avant toute démarche de la mutuelle comme du phoning par exemple, et au gestionnaire de la mutuelle de les consulter. C’est très intéressant, car ce projet s’inscrit dans le cadre Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans le mode alternance ?

C’est que tu apprends deux fois plus ! Lorsque tu évolues dans l’univers professionnel, tu ne te limites pas qu’à la technique. Tu es immergé dans tout l’écosystème du monde du travail !

Là, tu es confronté à toute l’articulation entre les différents services de l’entreprise, qui je dois l’avouer sont plus nombreux que ceux avec lesquels je suis habitué à l’école !

Si tu devais convaincre un.e étudiant.e de choisir la voie de l’alternance, quels seraient tes arguments pour y parvenir ?

Même si à EPITECH, nous effectuons des stages, cette formule en alternance permet de se professionnaliser beaucoup plus rapidement. On apprend vraiment plus de choses !

Et puis, je dirais que c’est quand même plus sympa de travailler en entreprise que d’aller en cours ! (rire).

La professionnalisation, le plus tôt possible ! Ce serait le seul argument que j’emploierais !

Cela fait maintenant 8 mois que tu es alternant au CIMUT. Comment as-tu vécu cette expérience dans l’entreprise ? Qu’as-tu le plus apprécié ?

Lors de mon arrivée, en octobre, j’ai un peu appréhendé la taille de l’entreprise, certes, pas si grande par rapport à d’autres, mais le CIMUT était la plus grande société dans laquelle je mettais les pieds jusqu’à présent !

J’ai pris place au sein de l’équipe Digitalisation, au sein de laquelle je me suis tout de suite senti à l’aise, que ce soit avec le mode de fonctionnement en sprint (itérations de travail de courtes durées) ou avec le nombre de collègues présents qui me rappelait l’enseignement par projet et les groupes de travaux pendant ma scolarité à EPITECH.

De plus, malgré les projets déjà en cours, j’ai été bien accompagné par mon référent, Sylvain LAURENT, ainsi que par mes collègues sur les marches à suivre et la résolution des défis techniques.

Sinon, quels sont tes passions, tes hobbies ?

J’adore bidouiller avec l’électronique et les nouvelles technologies comme les imprimantes 3D ou les machines à commandes numériques.

Je viens récemment de finaliser une fraiseuse à commande numérique qui tourne à 10 000 tours minutes ! Il faut s’approcher avec précaution de la machine !

Sur un plan un peu moins geek, je suis un passionné d’escalade que je pratique en salle de sports et aussi à l’extérieur.

Laisser un commentaire