header4

Les mutuelles de village : quand solidarité rime avec proximité
18 mai 2017

Les mutuelles de village : quand solidarité rime avec proximité

Fautes de moyens, de plus en plus de français renoncent à se soigner. Remettant au goût du jour un principe de solidarité villageoise né au XIXe siècle, l’ADPM (Association Diversité et Proximité Mutualiste) réinvente une solidarité de proximité adaptée aux besoins contemporains. Décryptage.

Améliorer l’accès aux soins des citoyens, c’est la vocation des mutuelles de village. Partant de ce principe et après un appel d’offres auprès de 12 organismes, la première mutuelle de village a vu le jour à Caumont-sur-Durance (84) en novembre 2013. Cette initiative de Véronique Debue, adjointe au CCAS de cette commune proche d’Avignon, s’inspire d’une idée toute simple. Appliquer la méthode des achats groupés pour proposer à ses administrés une complémentaire compétitive en termes de prix et de prestations.

La gestion de cette première mutuelle d’un nouveau genre a été confiée à la Mutuelle générale d’Avignon (MGA), mutuelle adhérente à l’ADPM, qui gère désormais plus de 50 mutuelles de village dans le Vaucluse et les départements voisins.

Tarif unique et compétitif

Le tarif d’une mutuelle de village est similaire quel que soit l’âge, la catégorie socio-professionnelle ou la situation familiale. Seul impératif pour prétendre à ce contrat de groupe : résider ou travailler dans la commune.

Un dispositif qui permet à tous ceux qui ne bénéficient pas d’un contrat collectif d’entreprise : étudiants, intérimaires, artisans, retraités, d’accéder à une complémentaire au tarif avantageux. La mutuelle de village est ouverte à tous en dehors des salariés et des bénéficiaires de la CMU et de l’ACS.

Charte éthique et mutualiste

L’ADPM a depuis modélisé le concept de « mutuelle de village » en lui attribuant une charte de fonctionnement mutualiste, allant au-delà du simple produit d’assurance, sans intermédiaire et sans actionnaire à rémunérer.

Parmi les mutuelles gérées par le CIMUT, nombreuses sont celles qui ont été séduites par ce modèle solidaire. Ainsi, l’ASPBTP de Caen, gère un portefeuille de 7 mutuelles de village, dont la ville de Flers. UNIMUTUELLES à Rennes vient de lancer la sienne, et côté Guadeloupe et Martinique, la Mutuelle des Pères et Mères de Famille (MPMF), s’apprête à relever le défi.

À ce jour, plus de 500 mutuelles fonctionnent selon le modèle éthique mis en place par l’ADPM, améliorant ainsi l’accès aux soins des concitoyens.

À propos

L’Association Diversité Proximité mutualiste (ADPM) est née le 1er juin 2006 de la volonté d’acteurs mutualistes de petite et moyenne taille (en dessous de 100 000 personnes protégées) de s’unir pour faire valoir leurs stratégies de présence de la mutualité dans les territoires et s’inscrire dans la reconfiguration sans cesse mouvante du paysage mutualiste et assurantiel. L’ADPM représente au total 2,5 millions de personnes protégées.

Laisser un commentaire